Lea Menashe - Médiatrice familiale

La médiation familiale est une procédure volontaire de résolution de conflits familiaux basé sur la reprise du dialogue, à l’aide d’un tiers neutre - le médiateur,

dans le but de trouver ensemble une solution qui répond au besoins de chacun.

Mon parcours

Après plusieurs années d’expérience en cabinet d’avocat parisien spécialisé en droit de la famille, j’ai décidé de m’installer vivre en Israël. Un changement absolu mais une inspiration constante: défendre l’intérêt des enfants. Je crois profondément que la médiation est un excellent moyen de protéger l’enfant d’un conflit familial dans la mesure où elle invite à apaiser les relations et à développer une co-parentalité responsable. La famille constitue l’identité et l’équilibre, elle est la source, le repère, le foyer. Un conflit au sein de la famille relève bien plus que du domaine juridique, il implique un aspect émotionnel et affectif dont il faut tenir compte. En ce sens, la médiation s’applique parfaitement à la sphère familiale. Si les personnes sont écoutées dans leurs besoins essentiels et sont amenées à réfléchir ensemble à des solutions, elles peuvent arriver à s’entendre et à construire un avenir paisible. Moi même enfant de parents divorcés, j’ai grandi avec ce sentiment d’optimisme qu’il est possible de rater son mariage mais de réussir son divorce. Une possibilité largement confirmée par la médiation familiale. 

 

Afin d’apporter un accompagnement plus complet, j’ai été formée au coaching familial, ce qui me permet d’aider davantage les familles à faire face aux difficultés rencontrées, à renforcer le lien familial, à s’adapter à un changement, à résoudre les situations du quotidien. Et parce que l’épanouissement de l’enfant me tient particulièrement à coeur, je poursuis une formation en éducation positive suivant la théorie de l’attachement et le développement naturel de l’enfant à la lumière des neurosciences, dans le but d’aider les parents à enrichir la relations avec leurs enfants. J’ai la conviction que des choix faits consciemment et conformément aux valeurs de chacun mènent à l'harmonie familiale. 

La médiation familiale est un moyen alternatif de résoudre des conflits intrafamiliaux en dehors d’un tribunal. À la différence d’un juge, le médiateur ne tranche pas le litige. Son rôle est d’accompagner les parties à trouver elles-même leurs propres solutions. Bien au delà de l’aspect juridique, la médiation familiale permet de considérer l’aspect humain dans la recherche d’une entente sur mesure satisfaisant les deux parties, avec une attention particulière accordée au bien-être et aux droits des enfants. La médiation offre un espace confidentiel et impartial d’écoute et de parole : une nouvelle communication s'établit, une nouvelle relation se construit.

La médiation : une liberté de choisir

Diplômée d’un master de droit privé de l’université la Sorbonne de Paris

Formée en médiation générale à l’université de Tel Aviv

Spécialisée en médiation familiale au centre de médiation et de coaching d'Israël Gomé

Formée en coaching familiale au centre de médiation et de coaching d'Israël Gomé

En cours de formation en coaching parentale - approche positive et d’attachement

 
 

Pourquoi choisir la médiation ?

Pourquoi choisir la médiation familiale ?

Parce que vous décidez de votre sort et ne subissez aucune décision

Parce que lorsqu’on n’arrive plus à communiquer, l’aide d’un tiers peut rétablir le dialogue

Parce que la communication est la clé pour se comprendre et trouver ses propres solutions

La médiation familiale permet de :

Reprendre le dialogue

Identifier ses propres besoins et ceux de l’autre

Apaiser les tensions et les relations

S’entendre sur les questions pratiques et matérielles

Prévenir les aléas et savoir comment les surmonter

Protéger les enfants des conflits familiaux

L'intérêt de l’enfant au coeur de la médiation familiale

Lors d’une séparation, les questions concernant l’enfant sont les sujets principaux de discordes, chacun des parents voulant manifestement le meilleur pour son enfant. Pourtant protéger son enfant ce n’est pas seulement s’entendre sur l’organisation du quotidien.
Protéger son enfant c’est tout simplement s’entendre. 
Tel est l’objectif premier de la médiation familiale : préserver 
les liens familiaux.

La protection de l’intérêt supérieur de l’enfant prend alors tout son sens en faisant le choix de se séparer à l’amiable et de construire une co-parentalité responsable. La médiation invite à développer une relation positive de co-parents. L’enfant qui était au coeur du conflit sera le coeur même de la réconciliation.

Les avantages de la médiation familiale par rapport à une procédure judiciaire

La médiation est bien plus rapide et moins coûteuse qu’une procédure judiciaire.

La médiation préserve le lien entre les parties qui recherchent ensemble une solution convenant à chacun. Dans une procédure judiciaire, chaque partie défend son propre intérêt et tente de convaincre le juge de trancher en sa faveur.

La médiation favorise le dialogue entre les membres de la famille qui apprennent à communiquer pour l’avenir. Dans une procédure judiciaire, les parties se parlent principalement par l’intermédiaire de leurs avocats, une fois la décision de justice rendue, la communication est au néant.

La médiation préserve les enfants de perpétuels conflits au tribunal et du traumatisme qui s’en suit.

L’accord de médiation sera d’autant plus respecté dans la mesure où les conditions sont réfléchies et acceptées par les deux parties alors qu’une décision de justice ne leur appartient pas, c’est le juge qui décide à leur place.

 

En pratique

Quand venir en médiation familiale ?

La médiation familiale peut intervenir dans tout conflit au sein d’une famille afin de rétablir la communication, renouer le lien et de résoudre un différend qu’il soit entre conjoint, parents, au sein d’une fratrie ou intergénérationnel.
 

La médiation conjugale - distincte de la thérapie de couple davantage axée sur les causes des difficultés - répond à des questions immédiates et concrètes: comment faire face à une situation conflictuelle ?

Lors d’une séparation ou d’un divorce, la médiation est un moyen d’aménager l’exercice de l’autorité parentale, de s’accorder sur la garde des enfants, les grands principes éducatifs, les modalités financières ainsi que sur le partage des biens. La médiation est aussi un espace pour parler des aspects émotionnels et pratiques qui découlent de cette décision, tels que: quand et comment le dire aux enfants? Comment répondre à leurs questions? Comment gérer leurs émotions?

Les portes de la médiation familiale sont ouvertes à tout moment. Avant, pendant ou après une procédure judiciaire, spontanément ou sur demande du juge, la médiation permet de trouver un accord à l’amiable, d’aider l’exécution d’un jugement ou de le modifier.

Comment se déroule une médiation familiale ?

Une première rencontre gratuite s’effectue entre le couple et le médiateur afin de présenter la médiation et de faire le point sur la situation. Si chacune des parties donne son consentement de s’engager dans le processus, des rencontres se mettront en place afin d’aborder tous les sujets inhérents au litige. Chacun aura l’espace pour exprimer ses ressentis, ses besoins, ses attentes. Le respect et l’écoute de l’autre sera la garantie d’un travail coopératif et bienveillant dans le but commun d’arriver à une solution qui convient à tous. La fixation de la tarification horaire s’effectue lors du premier entretien de pré-médiation.

La co-médiation

La complémentarité de deux médiateurs est une richesse pour une meilleure écoute et compréhension. Je fais donc le choix de travailler en binôme avec différents médiateurs. Je laisse également la possibilité de mener une médiation de façon indépendante.

L’accord

L’objectif d’une médiation est d’arriver à un projet d'entente. Afin de concrétiser les décisions prises au cours des entretiens, l’accord conclu entre les parties peut être rédigé avec l’assistance du médiateur et d’un avocat. Le travail du médiateur est alors complémentaire à celui de l’avocat. L’accord de médiation a pour spécificité de pouvoir être homologué par le juge, l’homologation lui confère force exécutoire au même titre qu'un jugement.

Mes obligations de médiatrice

Le médiateur est un tiers neutre qui accompagne les parties dans une recherche de solutions. Professionnel de la gestion des conflits, il sert d’intermédiaire dans les relations, il est le pont reliant les parties. Il est de son devoir de permettre à chacun d’exprimer sa vérité et de vérifier que ce qui a été dit a bien été compris par l’autre. Par une écoute empathique, le médiateur aide à accueillir ses propres émotions et ceux de l’autre. Son regard impartial apporte une autre perspective et recentre le débat. Il peut proposer des solutions mais ne dispose d’aucun pouvoir de décision.

Le contenu des échanges est strictement confidentiel : ce qui
a été confié lors d’un entretien individuel ne sera en aucun cas dévoilé. Si les parties décident de se tourner vers une procédure judiciaire, rien de ce qui a été dit lors d’une médiation ne pourra être utilisé devant un juge.

 

La médiation familiale et la loi

Que dit la loi ?

La loi sur le règlement des conflits familiaux de 2014 - rentrée en vigueur en juillet 2016, relative aux les litiges familiaux, impose aux membres de la famille en divorce ou dans un autre conflit familial d'accéder à une procédure de médiation avant même d'entamer une procédure judiciaire. Le but de la loi est notamment de réduire la charge imposée aux tribunaux, d’éviter les litiges qui peuvent détériorer les relations entre les parties, d’accélérer le règlement du litige, de permettre aux parties de trouver une solution moins coûteuse. Concernant la médiation en droit civil, depuis 2008 par décision du ministre de la justice, une première rencontre de médiation est imposée à chacune des parties pour les litiges de plus de 50,000 NIS.

Le fondement-même de la médiation est d’être une démarche volontaire. Néanmoins, la réussite et les avantages de cette pratique n’ont pas échappé au système législatif qui a étendu la médiation, en proposant voire même en imposant cette démarche.

Contact

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter

Au plaisir de vous accompagner 

Lea Menashe

054-5974636